#Laroumanieautrement dimanche 14 avril 2019

À Sinaia, le château de Peles (fin du XIXe siècle) bénéficie d’un remarquable point de vue. Demeure d’été du roi Carol Ier de Roumanie, le style néorenaissance allemand y prédomine.

Son voisin Pelisor, résidence de la reine Marie de Saxe-Cobourg-Gotha nous a séduits par sa simplicité et ses œuvres artistiques.

Retour vers Bucarest où le Palais du Parlement témoigne de la démesure architecturale de Ceausescu : D’une hauteur de 84 mètres, avec des fondations qui s’enfoncent jusqu’à 15 mètres, cet édifice de 1 100 pièces représente une surface totale est de 365 000 mètres carrés ! Des chiffres stupéfiants : 20 000 ouvriers et 700 architectes ont travaillé avec des matériaux exclusivement roumains. La construction s’est faite au détriment du centre historique de la ville de Burarest.

Les chiffres étant divers, selon les sources, et notre propre mémorisation, j’ai consulté le site roumain http://cic.cdep.ro/fr/presentation-generale/le-batiment-du-palais-du-parlement en pensant qu’on pouvait lui accorder une certaine fiabilité. À voir..

Puis découverte de la Patriarchie, centre spirituel de l’Église Orthodoxe Roumaine.

Soirée festive au restaurant Terasa Doamnei, avec musiciens et danseurs roumains. Beau moment de convivialité partagé avec des étudiants égyptiens…